• A vous qui passez par là

    Bonnes Fêtes de fin d'Année 

    A vous qui passez par là :


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

    Volets clos, peintures abîmées, à vendre ............ telle est la maison de mes grand-parents, dans ce village de Haute Garonne qui a vu mes exploits de l'âge de 7 ans à mes 21 ans. C'était mon lieu de vacances privilégié auprès de ma douce mamie et de mon papy bourru mais aimant.

     

    Bien sûr, l'état actuel de la maison m'a un peu chagrinée mais tous mes souvenirs merveilleux sont remontés à la surface.

    Dans le désordre, j'ai revu les brocs que je remplissais d'eau quand il n'y avait pas encore l'eau courante à la maison, mes épopées à vélo, ma meilleure amie Martine, sa maman, son papa, sa soeur, son frère, nos parties de rigolades, la fête du village, le twist, les mûres que je cueillais afin que mamie fasse cette délicieuse confiture dont je tartinais généreusement mes tranches de pain pour le goûter, les premières mini jupes, les premiers béguins timides.

     

    Puis, suite à mon premier chagrin "philippien", je venais me ressourcer près de ma grand-mère qui comprenait tout si bien.

     

    Voilà, j'ai repensé à tout çà cet été pendant 4 jours dans ce village qui fut mon paradis autrefois.

     

    Céline Dion : "Encore un soir"

    Un village plein de souvenirs

     

     


    2 commentaires
  • Coucher de soleil

     

    Le jour s'éteint à travers la vitre de ma voiture.

    Que sera demain ?

     

     

     


    2 commentaires
  • L'aube

     

    L'après-midi

     

    Je sais, je sais, je l'ai déjà publiée mon église préférée, mais, justement ! c'est mon coup de coeur, alors j'en remets une couche

     

    Saint Joseph à PAU

     

    Et, précisément, je voulais vous parler d'amour et d'amitié ; quoi de mieux qu'une église pour illustrer ce sujet ?

    D'abord l'amour :

     

    C'est une "denrée" rare et précieuse comme le plus beau des joyaux que l'on cherche souvent toute sa vie.

    On croit le trouver mais souvent, l'on se trompe : on confond l'amour et le coup de coeur qui peut vous entraîner dans des faux-semblants de couple, faussement uni, faussement amoureux ou c'est toujours le même qui donne, et, le même qui reçoit.

    L'amour est un partage. Chacun donne et chacun reçoit, du moins est-ce ainsi que je le conçois personnellement.

    Ceci pour en venir au fait qu'il m'aura fallu une vie, ou presque, pour trouver cet amour là.

    Aujourd'hui, je peux enfin dire que le bonheur existe.

     

    Saint Joseph à PAU

    Ensuite, l'amitié :

     

    Ah ! L'amitié !!! C'est peut-être encore plus compliqué que l'amour.

    On peut avoir plusieurs ami(e)s mais un ou une ami(e) vraie, avec qui on partage tout, 1 pour qui on pourrait dire comme Montaigne vis à vis de La Boétie : "Parce que c'était lui, parce que c'était moi." et bien c'est encore plus rare que l'eau douce dans l'océan.

    On en revient alors à son enfance, souvent et l'on se souvient que la vie nous a séparés d'une Martine avec qui on partageait tout ou d'un Alain qui était comme un frère.

    Ces ami(e)s là, ne se remplacent jamais, il sont présents dans notre coeur à jamais et il devient alors bien difficile de retrouver la même complicité avec quelqu'un d'autre.

    C'est pourquoi, je n'ai pas d'ami(e)s car je suis restée fidèle à ces deux là.

    Bien sûr, le virtuel m'a permis de "rencontrer" des personnes à qui j'ai donné mon amitié .... virtuelle.

    Mais, avouez : ce n'est quand même pas pareil !

     

    Saint Joseph à PAU

     

    Maxime Leforestier : Mon frère

     

     

     


    2 commentaires
  • juin-2011.jpg

     

     

     

    Qui peut me dire quand cesseront les actes barbares perpétrés contre des enfants ? Nous sommes au 21ème siècle et certains agissent comme au Moyen-Âge, voire pire !

     

    Cet ange ci-dessus est notre petit Palois enlevé le 4 juin et dont on a retrouvé le fémur sur les bords du Gave de Pau. Encore un enfant martyrisé de plus, pourquoi ?

    Il avait 13 ans, il était sage, aimé de sa famille. Il voulait vivre, c'est tout.

     

    Je sais, la peine de mort a été abolie, je sais, la religion n'admet pas la loi du talion : 1 mort pour 1 mort !

    Et bien moi, j'ai la foi, j'ai voté contre la peine de mort à l'époque, mais trop, c'est trop !

    Bien sûr, ce n'est qu'une épée de Damoclès qui n'empêchera jamais les crimes mais peut-être que de risquer sa tête fera réfléchir quelques futurs bourreaux.

     

    Quand je vois aujourd'hui, la colère que je ressens contre l'assassin de ce petit, l'écoeurement devant de tels actes et le chagrin, je pense que je serais capable dans un tel cas d'appliquer la peine de mort moi-même !

     

    Une famille brisée reste là avec ses larmes et son désespoir et je doute fort que la marche de soutien prévue pour samedi à Pau puisse leur mettre un quelconque baume au coeur.

     

    Alexandre n'est plus là, il ne pourra jamais plus voir le soleil ni les étoiles.

     

    Il a dû souffrir, sans doute, pour assouvir la barbarie d'un sale individu (ou plusieurs ?)

     

    C'est un ras le bol, un cri, une hargne contre tous ces assassinats ignobles que je couche sur mon blog aujourd'hui.

     

    Pensez si cela vous arrivait, si cela m'était arrivé, à mon jeune fils ou à l'un de mes petits fils .....

     

    Trouvez le bourreau de cette innocence massacrée, et qu'il subisse lui aussi le châtiment qu'il a lui-même choisi pour cet enfant !!!

     

    La HAINE, j'ai la haine !

     

     

    (A toi petit ange)

     



    1 commentaire